Le moyen le plus courant d’assurer la ventilation d’une maison est la ventilation mécanique contrôlée. La VMC est une obligation légale pour tous les logements construits après l’année 1982. Elle permet le renouvellement vital de l’air dans une habitation.

La VMC est indispensable pour obtenir un logement bien isolé. En effet, l’installation d’une VMC est fortement conseillée pour permettre l’évacuation de l’humidité le plus efficacement possible.

LE PRINCIPE DE LA VMC

La VMC assure un renouvellement d’air maîtrisé et constant. Le logement est ventilé en permanence dans toutes les pièces et pour un coût de fonctionnement négligeable.

Le fonctionnement général d’un système de VMC repose sur :

  • un bloc extracteur d’air (souvent installé dans les combles ou la buanderie)
  • des gaines d’évacuation reliées aux pièces humides par des bouches (salle de bain, cuisine, WC)
  • des entrées d’air disposées au-dessus des fenêtres dans les pièces de vie afin d’assurer le renouvellement d’air frais

POURQUOI UNE VENTILATION MECANIQUE CONTROLEE ?

Pour évacuer l’humidité ambiante ou renouveler l’air intérieur présent au sein de votre maison, vous utilisez un système de ventilation naturelle qui consiste à ouvrir les fenêtres de votre logement. L’inconvénient principal de cette ventilation naturelle est la perte de chaleur qu’elle engendre, surtout lors de la saison hivernale.  Avec la ventilation mécanique contrôlée (VMC), de l‘air neuf est apporté en continu dans votre logement, en quantité régulée grâce à un système motorisé.

LA VMC SIMPLE FLUX

La VMC simple flux (hygroréglable) est un équipement qui permet de réguler le renouvellement d’air de votre logement tout en diminuant les déperditions thermiques.

A la base de l’installation VMC simple flux, on trouve un bloc moteur généralement situé au niveau de la toiture. Il est relié à des gaines d’évacuation qui se terminent par des bouches d’extraction. Les entrées d’air sont placées en hauteur dans les pièces de vie et l’air frais arrive directement de l’extérieur. Les bouches d’extractions sont situées en hauteur dans les pièces humides contenant un point d’eau. Elles aspirent l’humidité et les mauvaises odeurs. Cet air pollué traverse les gaines jusqu’au moteur puis, il est rejeté vers l’extérieur. Dans le même temps, l’air neuf parvient dans le logement grâce aux entrées d’air. La ventilation est ainsi constante.

C’est le système de VMC le moins cher et le plus courant en France à l’heure actuelle. 

LA VMC DOUBLE FLUX

A la différence de la VMC simple flux, la VMC double flux ne requiert pas l’installation d’entrées d’air au-dessus des fenêtres. La VMC double flux permet de renouveler l’air intérieur avec des débits fixés à l’avance, qui correspondent aux besoins de votre maison. Autre différence, la VMC double flux comporte un échangeur thermique avec deux systèmes de gaines pour l’air entrant et pour l’air sortant. Ce qui lui permet d’obtenir des déperditions de chaleur considérablement allégées par rapport aux déperditions des versions simple flux.

La VMC double flux est donc composées des éléments suivants :

  • deux systèmes de gaines distincts , le premier insufflant l’air neuf dans les pièces de vie et le deuxième expulsant l’air pollué des pièces humides
  • une prise d’entrée d’air pour l’air neuf et une sortie d’air pour l’air pollué
  • un échangeur thermique qui récupère la chaleur de l’air extrait pour la transférer vers l’air entrant

La solution VMC double flux permet de brasser l’air de votre maison et de réutiliser les calories présentes dans l’air extrait. Ce qui vous permettra de réduire votre facture de chauffage, de faire des économies d’énergie et de vivre dans un confort certain.

En tant que professionnels de la rénovation énergétique, nous pouvons vous conseillez au mieux en fonction de vos besoins. N’hésitez pas à faire appel à nos services et obtenir votre devis gratuit. Nos techniciens se déplacent du lundi au samedi de 8h à 20h.